Un petit contrôle sous la voiture avant de prendre le volant

Un petit contrôle sous la voiture peut vous prévenir d’une anomalie.

Le moteur

Les fuites d’huile : à l’arrêt, les traces de suintement sont aisément repérables. Mais ne vous affolez pas. Il n’est pas inquiétant d’en voir sur un moteur : aucun ne peut être parfaitement propre. En revanche, s’il s’agit d’une fuite, soyez méfiant. Une fuite, c’est quand il y a une goutte qui coule et une tache sous la voiture au bout de quelques heures de stationnement.

Quatre cas de figure sont possibles :

1. Il peut s’agir d’une fuite d’un joint-spi placé près de la poulie, côté opposé à la boîte de vitesses, C’est ennuyeux, mais pas gravissime : il est possible d’effectuer une réparation pour un montant compris entre 150 et 500 euros.
2. Le joint-spi placé près de l’embrayage et de la boîte de vitesses peut être également à l’origine de la fuite. Dans ce cas, le problème est plus sérieux. Il vous en coûtera souvent plus de 1 000 euros.
3. Le joint de culbuteur est en cause. Ce n’est rien. Il faut le changer. Coût : environ 50 euros.
4. Le joint d’arbre à cames est à remplacer. Cette fuite peut occasionner le remplacement de la courroie de distribution, opération qui reviendra à plusieurs centaines d’euros.

On le voit, une fuite d’huile n’indique pas forcément une panne inquiétante. Cela dépend du type de la panne. Mais il est justement très difficile de réussir à l’identifier. Au mieux, en vous penchant sous la voiture, vous apercevrez des traces d’huile. Mais, à défaut d’être un mécanicien professionnel, vous ne pourrez pas en déceler l’origine.

Il est préférable de ne pas trop s’attarder sur le véhicule que vous vous apprêtiez éventuellement à acheter si vous constatez des coulées d’huile. L’huile brûlée émet aussi une odeur caractéristique. Si vous la sentez, n’achetez pas.

Et, n’oubliez pas que ces conseils sont surtout valables pour les voitures vendues par les particuliers. Pour celles des garages, les garanties offertes vous assurent a priori que vous ne rencontrerez pas ce genre de mauvaise surprise (même si cela arrive, hélas…).

Les bornes de batterie :

elles ne doivent pas être recouvertes d’une substance blanchâtre et sèche. Cet indice traduit un faible niveau d’entretien de la voiture et peut préfigurer un problème au démarrage.

Les durits :

ces tuyaux de caoutchouc qui assurent le passage de liquides nécessaires au bon fonctionnement du moteur doivent être totalement hermétiques. Aucune trace de fuite ou de coulure ne doit apparaître. Ils ne doivent pas non plus être boursouflés sous l’action d’une pression trop forte. S’ils sont craquelés, c’est un signe d’usure ou de vieillissement, ce qui signifie qu’un remplacement est à prévoir à plus ou moins brève échéance.

Le radiateur :

si vous décelez des fuites de liquide blanchâtre sur le moteur, cela signifie qu’il y a des fuites. Et donc que les mises à niveau fréquentes de liquide risquent d’entartrer les tubes du radiateur. Il refroidira donc moins bien le moteur.

 

Conclusion :

Si le problème persiste ou que vous n’êtes pas familier avec la mécanique auto, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre garagiste. Car le fait d’attendre peut endommager votre voiture et pire vous mettre en danger. Et si le problème est plus grave que prévu, il existe encore les moyens de transport.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.